Accueil

Bienvenue sur le site de la Société d’Etudes du Méthodisme Français.

Comme son nom l’indique, la Société se donne pour but l’étude du méthodisme francophone en Europe et dans le Monde.

ACTUALITES :

Appel à communications 2023 :

La Société d’Études du Méthodisme Français organise, en partenariat avec

  • le Manchester Wesley Research Centre (MWRC),
  • le Centre Maurice-Leenhardt de recherche en missiologie (CML) de l’Institut protestant de théologie de Montpellier,
  • le Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales (CRISES, EA 4424) de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3,
  • et la Société d’histoire du protestantisme de Montpellier

un congrès pluridisciplinaire sur « Les Mouvements protestants de Réveil dans le Monde Francophone (Afrique, Asie, Caraïbes, Pacifique) : origines, courants, développements et diversification du XIXe siècle à nos jours »

du 1er au 3 juin 2023 à Montpellier (France) (4 juin : journée touristique et culturelle)

Les communications pourront porter sur les traditions du Réveil, les Méthodismes, les Mouvements de Sanctification, les Mouvements Radicaux de Sanctification, le Pentecôtisme, le renouveau charismatique protestant, la « troisième vague », ainsi que les développements autochtones et plus récents. Les propositions au sujet de la migration vers l’Europe francophone des participants à ces mouvements seront également considérées.

Les propositions de communication (150 mots et courte biographie) seront envoyées au plus tard le 15 décembre 2022

à Pierre-Yves Kirschleger [pierre-yves.kirschleger (at) univ-montp3.fr] et à David Bundy [dbundy (at) nazarene.ac.uk]

Les acceptations seront communiquées au plus tard le 15 janvier 2023.

Les communications seront données prioritairement en langue française. Selon la composition du Congrès, une traduction en langue anglaise des communications est envisagée. Les communications peuvent être présentées en anglais si une traduction française est fournie par l’auteur la semaine précédant le début du congrès. Une double publication des actes en langue française et en langue anglaise est prévue. Le congrès sera une conférence mixte avec une participation vidéo possible. Les voyages seront à la charge des participants, tout comme l’hébergement dans un hôtel du congrès. Pour plus d’informations, contactez les organisateurs mentionnés ci-dessus.

Argumentaire détaillé :

Direction scientifique : David Bundy (MWRC), Pierre-Yves Kirschleger (UPV-CRISES), Jean-Louis Prunier (SEMF), Gilles Vidal (IPT-CML), Jean-François Zorn (SEMF, IPT-CML).

Nés à la charnière des XVIIIe et XIXe siècle, du sein des protestantismes historiques d’Europe, les mouvements de réveil religieux (Revival, Awakening, Erweckung), sont une réponse, pas nécessairement une opposition, au siècle des Lumières qui avait promu le règne de la raison humaine face à celui de la révélation divine. Ces mouvements, prétendant opérer une « seconde Réforme », ont voulu redonner vigueur à la lecture de la Bible devenue rare dans un pays comme la France, et faire place à l’émotion et à l’expérience religieuse pour entrer dans l’espace de la foi. D’un point de vue théologique, la notion de sanctification est venue enrichir celle de justification à laquelle les doctrines classiques, luthéro-réformées s’étaient arrêtées.

  • Ces mouvements de réveils se sont diffusés grâce à de multiples Sociétés : de traduction et de diffusion biblique, d’évangélisation intérieure, de mission extérieure, etc., portées par des courants initiaux divers : piétisme dans l’aire luthérienne, méthodisme dans l’aire anglicane, évangélisme dans l’aire réformée. Leur influence et leur prétention à « réveiller » des Églises jugées endormies ont progressivement permis à la communauté scientifique de mieux définir le réveil comme objet d’étude, d’en établir la genèse et les trajectoires qui dépassent le seul monde religieux protestant qui l’a vu naître. En effet de nouvelles « vagues » de réveil se sont levées dès la fin du XIXe et au début du XXe siècle, essentiellement marquées par les mouvements de sanctification qui ont engagé non seulement des luthériens, des réformés, des anglicans et des méthodistes, mais aussi des quakers, des frères de Plymouth, des moraves et des baptistes. C’est dans ces mouvements radicaux de sanctification qu’a pris racine le pentecôtisme.
  • Le présent Congrès, soutenu par les Sociétés savantes et les Centres universitaires cités en tête, qui ont multiplié les travaux sur les mouvements de réveil dans l’Europe et les États-Unis d’Amérique dans une approche multidisciplinaire, entend élargir leurs recherches vers la francophonie, en Afrique et à Madagascar, en Asie, dans les Caraïbes et le Pacifique. Dès le début du XIXe siècle, cette aire géographique et linguistique (comme d’autres) a été au bénéfice du déploiement des mouvements de réveil à travers la mission. Mais, au fur et à mesure que ces mouvements y ont engendré de nouvelles chrétientés et communautés ecclésiales s’émancipant des modèles hérités/exportés, les réveils ont pris des formes spécifiques et connu des diversifications, reçu de nouveaux héritages qui ont enrichi le patrimoine religieux mondial en opérant avec les cultures et les religions traditionnelles des antithèses (rupture) et des synthèses (continuité) inédites. C’est à leur repérage et à leur reconnaissance, que ce Congrès souhaite s’atteler pour tenter de donner aux mouvements protestants de réveil dans le monde francophone (Afrique, Asie, Caraïbes, Pacifique) plus de place dans la recherche qu’ils ne l’ont actuellement.

Axes

Les personnes désireuses de donner une communication sont invitées à la situer dans l’un des axes suivants :

1Antériorité et succession : des mouvements de réveil d’origine aux réalisations nouvelles à travers la mission : projets, trajectoires, réalisations, obstacles (premier XIXe siècle)

2 – Formes nouvelles : création de chrétientés et communautés ecclésiales nouvelles : ecclésification/routinisation des mouvements de réveil : de l’entrisme à la rupture, obstacles (second XIXe siècle)

3Vague pentecôtiste : un nouveau mouvement de réveil ou un autre phénomène ? (premier XXe siècle). Diversification du pentecôtisme, vers un « néo-pentecôtisme » (Second XXe siècle)

4 – Essai de typologisation : identifications et classement : tentatives de typologisation des mouvements de réveil au sein du christianisme francophone.

Dans une perspective interdisciplinaire les communications peuvent relever des disciplines attendues : histoire, littératures et civilisations, anthropologie, ethnologie, théologie, géographie… 

* *

Call for Papers (English)

The Manchester Wesley Research Centre (MWRC),

– the Société d’Études du Méthodisme Français (SEMF),

– the Centre Maurice-Leenhardt de recherche en missiologie (CML) of the Institut Protestant de Théologie de Montpellier,

– the Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines et Sociales (CRISES, EA 4424) of the Université Paul-Valéry de Montpellier,

– and the Société d’histoire du protestantisme de Montpellier

are co-sponsoring a multi-disciplinary conference on Protestant Revival Movements in the Francophone World (Africa, Asia, Caribbean, Pacific): Origins, Currents, Developments and Diversification from the Nineteenth Century to the Present.  

DATES: 1-3 June 2023 (congress)

4 June: tourist and cultural day

Montpellier (France)

Communications are encouraged that deal with the Réveil, Methodist, Holiness, Radical Holiness, Pentecostal, Protestant Charismatic, and Third Wave traditions, as well as indigenous and more recent developments. Proposals relating to migration to Francophone Europe of participants of these movements will also be considered.

Communication proposal are requested by 15 December 2022,

Send proposals (150 words and short bio) to David Bundy [dbundy (at) nazarene.ac.uk] and Pierre-Yves Kirschleger [pierre-yves.kirschleger (at) univ-montp3.fr].

Acceptances will be communicated by 15 January 2023.

Publications in French and English are anticipated. The congress will be a blended conference with video participation possible. Travel will be at the expense of the participants as will lodging in a conference hotel. For more information, contact the organizers listed below.

Organizing Committee: David Bundy (MWRC), Pierre-Yves Kirschleger (UPV-CRISES), Jean-Louis Prunier (SEMF), Gilles Vidal (IPT-CML), Jean-François Zorn (SEMF, IPT-CML)

Argument

  • Born at the crossroads of the eighteenth and nineteenth centuries, from the midst of the historical Protestantisms of Europe, the religious revival movements (Réveil, Revival, Awakening, Erweckung), are a response, not necessarily an opposition, to the Age of Enlightenment which had promoted the reign of human reason against that of divine revelation. These movements, claiming to be carrying out a « second Reformation », wanted to reinvigorate the reading of the Bible that had become rare in a country like France, and to make room for emotion and religious experience to enter the space of faith. From a theological point of view, the emphasis on sanctification enriched the doctrine of justification.
  • These revival movements were spread through multiple organizations that addressed biblical translation and dissemination, evangelization, external mission, etc., and carried by various initial currents: Pietism in the Lutheran area, Methodism in the Anglican area, the Réveil in the Reformed area. Their influence and their claim to « awaken » Churches deemed asleep gradually allowed the scholarly community to better define revival as an object of study, to establish its genesis and trajectories that extend beyond the European Protestant religious world where it was born. Indeed, new « waves » of revival arose throughout the nineteenth and twentieth centuries, essentially marked by the Holiness, Radical Holiness, and Pentecostal Movements that engaged not only Lutherans, Reformed, Anglicans and Methodists, but also Quakers, Plymouth Brethren, Moravians, and Baptists, among others. It is in these Radical Holiness Movements that Pentecostalism developed.
  • This Congress, supported by the Societies and University Centres mentioned above, which have contributed to scholarship on revival movements in Europe and North America using multidisciplinary approaches, intends to broaden that research to include, in addition to Europe, Francophone Africa and Madagascar, Asia, the Caribbean and the Pacific. From the beginning of the nineteenth century, this geographical and linguistic area (like others) has been to the benefit of the deployment of revival movements through mission. These movements have generated new Christendoms and ecclesial communities, many of which have emancipated themselves from inherited/exported models. Awakenings have taken specific forms and diversified. Persons and groups within traditional cultures and religions have shaped new antitheses (rupture) and/or syntheses (continuity). These Réveil/Revival influenced forms and visions have enriched the world’s religious heritage. This conference will give attention to the origins, currents, development, and diversification of the Réveil/Revival movements/networks/traditions from the Nineteenth Century to the Present, focusing on the Francophone world.

Axes

People wishing to give a paper are invited to situate it in one of the following axes:

  1. Anteriority and succession: from the original revival movements to new achievements through mission: projects, trajectories, achievements, and obstacles.
  2. New forms: the creation of new Christians and ecclesial communities: ecclesification/routinization of revival movements.
  3. Pentecostalism: a revival movement continuous and discontinuous with earlier revival movements? Origins, development, and diversification of Pentecostalism in subsequent waves of « neo-Pentecostalism », 3rd Wave, and beyond.
  4. Typology: identifying and classifying phenomena, proposing typologies of revival movements within Francophone Christianity.

Communications

  • Interdisciplinary perspectives are encouraged; papers may be within traditional disciplines, including but not limited to history, literatures and civilizations, anthropology, ethnology, theology, geography.
  • Communications will be given primarily in French. Depending on the composition of the Congress, an English translation of the papers is envisaged. Papers may be given in English if a French translation is provided by the author the week before the beginning of the congress.
  • A double publication of the proceedings in French and English is planned.

_______________________________________

Annonces de publications :

Capture d’écran 2022-08-31 à 11.03.34JOHN WESLEY, L’homme qui ne voulait pas perdre son temps, par Jean-Louis PRUNIER

Editions Olivétan, 2022, Collection « Figures protestantes », 15 euros.

Présentation : Levé dès 4 heures chaque matin, John Wesley consacre la première heure de sa journée à la prière, à la lecture de la Bible et au chant de cantiques. Fort de ce temps spirituel, il peut alors s’atteler à une tâche immense, multiple : fonder le méthodisme dans l’Angleterre du XVIIIe siècle en pleine mutation socioéconomique, quand commence la Révolution industrielle.

Travailleur infatigable, pragmatique, le pasteur Wesley secoue les habitudes et adopte les nouveautés qui lui semblent pertinentes, parfois contre les principes de l’Église anglicane, comme l’innovation de faire prêcher des prédicateurs laïcs. Il est porté par une foi ardente, exigeante ; il veut être un disciple du Christ jusqu’à vivre la perfection de l’amour de son divin maître. La notion de sanctification est au cœur du méthodisme : elle refuse la tiédeur religieuse et veut voir mûrir dans la vie des croyants les fruits de la bonté, de la douceur, de la fidélité, de l’engagement, du don de soi…

Wesley prêche, conseille, visite, soutient, écrit, gère, dirige, forme des collaborateurs. Il veut corriger les erreurs sociales et réveiller son Église pour qu’elle prenne sa mission au sérieux : donner à tous – particulièrement à ceux que la société oublie ou broie – une espérance chrétienne qui dépasse les sombres réalités du présent et ouvre à la joie.

_______________________________________

______________________
En décembre 2019, à l’Institut protestant de théologie (faculté de Montpellier), Pierre-Adrien DUMAS a soutenu son mémoire de master 1 consacré à « la décroissance d’une Eglise issue du Réveil : l’Eglise Evangélique Hinschiste (1905-1980) ».
Cette petite Eglise du Midi de la France a été fondée au XIXe siècle par Coralie Hinsch-Armengaud, qui est toujours restée proche des pasteurs méthodistes de son temps.
P. A. Dumas
______________________
Le Réveil dans les Cévennes du nord, par Jean-Louis Prunier (2020).
Numériser 2
______________________
Un pasteur méthodiste dans la Résistance : Yves CRESPIN
Après une année de recherches et d’écriture, Richard Fortat, instituteur et passionné d’histoire, a retracé la vie du pasteur Yves Crespin (1906-1944).
Crespin face
Crespis dos
______________________

L’Église protestante mixte d’Algérie (1830-1908). 

Jean Volff, magistrat honoraire, publie aux éditions Olivétan cette belle histoire de l’Eglise protestante d’Algérie au XIXe siècle (350 p.).

thumbnail

Dans ce travail remarquablement documenté, l’auteur en retrace les origines : dès 1830, la Société des Missions Évangéliques de Paris (SMEP) envisage d’ouvrir un champ de mission en Algérie. En 1839, un consistoire officiel de l’Église réformée est créé à Alger, rassemblant des protestants arrivés en Algérie avec le corps expéditionnaire et la fonction publique. Le premier culte à Alger est célébré le jour de Noël 1835 par le pasteur Napoléon Roussel. Un temple est construit dans la ville en 1845. Puis l’Église d’Algérie se développe et s’étend rapidement sur les trois départements créés en 1848 par l’administration française : Alger, Oran et Constantine. L’Église réformée d’Alger devient alors une Église d’Algérie réformée et luthérienne, comptant 16 paroisses.

Dans cette histoire des protestants en Algérie, la dimension de la mission et de l’évangélisation est fondamentale. En 1886, la Conférence méthodiste de Lausanne fonde la première mission protestante en Kabylie. La North Africa Mission (NAM), mission britannique fondée par George et Jane Pearse, s’implante également en Kabylie. En 1896, Émile Rolland quitte son Doubs natal et fonde la mission Rolland en Kabylie. En 1908, l’Église méthodiste américaine engage une œuvre d’évangélisation en Algérie. De nombreux « fraternal workers » y sont envoyés.

Nous vous invitons à lire ici notre article sur la mission méthodiste en Kabylie, en complément de la lecture du livre de Jean Volff.

4 réflexions sur “Accueil

  1. Bonjour,
    Je m’appelle Jacques Ozanne. Je suis un particulier et effectue des recherches sur l’histoire de ma famille.

    Mon arrière grand père, James Lihou Ozanne, a été Pasteur Méthodiste de 1870 à 1879, année de sa démission, ainsi que le rappelle le mémoire du Pasteur Prunier sur la présence méthodiste en Algérie ( page 92.). Je retrouve sa présence,ainsi que celle de son épouse Ann Smith à Calais, en 1900.

    Je recherche son parcours en tant que Pasteur, les raisons de sa démission et son parcours postérieur, ainsi que les liens éventuels de Ann Smith avec le méthodisme.

    Avez vous des informations à ce sujet ou savez vous comment je pourrai les obtenir ?

    Je vous remercie, à l’ avance, de votre temps.

    Sincèrement.

    J’aime

    • J’ai une ancêtre de ce nom, mon arrière-arrière-grand mère paternelle, Louisa de Jersey, originaire de Guernesey, qui a épousé Philippe Guiton (famille de réfugiés huguenots à Jersey depuis 1720). Elle avais un oncle (pasteur ..?) qui s’appelait Henry de Jersey, dans les années 1830, … Quelles sont les dates de celui qui est enterré près de Dieulefit ?
      Bien à vous
      Armelle George-Guiton
      Paris

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s