Audibert, Mathieu

Pasteurs méthodistes : Mathieu Audibert

 

Le mercredi 18 octobre 1899, à Nîmes, les méthodistes sont effondrés en suivant les deux cercueils de M. et Mme Audibert, morts à vingt-quatre heures d’intervalle.

Matthieu Audibert est né à Vergèze probablement en 1827. Après avoir été prédicateur laïque, il entre au ministère en 1858. Il est consacré avec Matthieu Lelièvre et Alfred Dupuy à Nîmes le 26 juin 1862. Proposant à Alais, il reste en Cévennes 26 ans sur les 41 années de son ministère, à Anduze, Lasalle, Ganges et Le Vigan.

Mais on le trouve aussi à Dieulefit, Nancy, Lisieux, Jersey et Nîmes. Il est deux fois président de la Conférence française, en 1886 et 1892.

Au Vigan en 1899, il prépare l’enterrement de son épouse, décédée d’une attaque le dimanche 15 octobre, lorsqu’il succombe à son tour d’une embolie le lundi 16 octobre. Les pasteurs aimaient bien leur collègue bon, calme, et très conservateur. Et ces deux morts conjointes, liées à une série de décès rapprochés dans leur église, les ont beaucoup ému.

Jean-Louis PRUNIER

Publicités